1. Gaufre liégeoise au carrefour, balade au Luxembourg

Départ pour Liège

Jeudi, nous partons donc en direction de Liège, mais très tardivement (aux environs de 17h30), nos hôtes, accueillants au possible, usant de tous les stratagèmes pour nous retenir une nuit de plus. La raison l’emporte et nous nous décidons à partir. Nous ne roulerons qu’une trentaine de kilomètres ce jour-là, la nuit tombant vers 20h30. Nous installons donc le bivouac, à côté de la commune de Petit-Hallet.

Le lendemain matin, nous repartons pour Liège que nous atteignons en tout début d’après-midi (oui, nous ne sommes pas du matin). Nous avons du mal à trouver un endroit sympathique où nous installer pour déjeuner, mais nous dégotons finalement une petite place sur laquelle sont disponibles des tables et des chaises. Nous nous restaurons donc et suscitons la curiosité de plusieurs personnes venant nous interroger, notamment un corso-belge, répondant au doux pseudonyme de Dédé Jolimolet, qui nous prend en photo pour poster sur son Facebook.

dede

Dédé Jolimolet nous poste sur Facebook !

Désirant ardemment goûter la fameuse gaufre liégeoise, nous interrogeons plusieurs habitants dont les avis convergent sur l’établissement où nous diriger. Nous voici donc chez Pollux, proposant les meilleures gaufres de Liège. Et effectivement, nous ne sommes pas déçus, c’est un véritable régal ! Avant de repartir, nous faisons un saut à la gay-pride située à quelques mètres et où se trouve une foule en délire, d’au moins 50 personnes ! J’en profite même pour attraper au vol un des cadeaux jetés « à la grataille » : un superbe bonnet à cornes aux couleurs de la Belgique, que j’arbore depuis fièrement à l’arrière de mon vélo.

Escapade dans les Hautes-Fagnes

Il est maintenant temps de repartir, en passant par les Hautes-Fagnes, jolie région boisée et vallonnée au Sud de Liège. Nous roulons le long d’une voie verte longeant l’Ourthe pendant quelques kilomètres, où nous avons même le plaisir d’assister à une épreuve sportive de natation (ou presque, étant donné que tous les participants avaient pied). Nous finissons par nous arrêter, non loin de Comblain-au-Pont, le long d’une petite rivière. Nous profitons de la proximité de celle-ci pour nous laver, à la fraîche.

L’humidité est bien présente le matin suivant, lors duquel nous essayons d’être plus efficaces (ce qui ne fut pas une franche réussite). Nous prenons doucement nos marques, le voyage à deux nécessitant un temps d’adaptation (différence de rythme au niveau des pauses, arrêts pour des raisons diverses et variées), mais étant beaucoup plus enrichissant. Nous nous dirigeons maintenant vers la frontière luxembourgeoise, en passant notamment par le charmant village de Houffalize.

La jolie commune de Houffalize

La jolie commune de Houffalize

Nous trouvons une nouvelle portion de voie verte, le long de laquelle Clément décide de s’arrêter pour travailler ses talents d’équilibriste, sur un arbre en travers de la voie. Nous finissons par passer la frontière et nous arrêtons pour bivouaquer, à 2 kilomètres de Wiltz. L’endroit est ravissant, de nouveau au bord d’une rivière, et nous en profitons pour faire un petit feu de camp, dans lequel nous faisons griller des épis de maïs, glanés dans un champ à côté duquel nous sommes passés : un régal ! Nous finissons par une petite partie d’échecs à la lueur du feu, la vie est dure.

Où est-il ?

Où est-il ?

Même si nous savons que nous passerons par des moments plus difficiles (toujours pas une goutte de pluie à déplorer), pour l’instant tout nous paraît extrêmement facile et plaisant. Nous continuons, comme Clément le faisait de son côté, de glaner ce que nous pouvons trouver pour nos casse-croûtes ou nos différents repas.

Petit détour par Luxembourg

Au matin, nous reprenons la route pour nous diriger vers Luxembourg, distant de 70 kilomètres environ. Nous constatons au cours de la journée que le pays n’est pas si plat que l’on voudrait bien le croire, alors que nous enchaînons montées (dont une à 14%, heureusement relativement courte) et descentes. Le paysage est très verdoyant et les villages que nous croisons typiques, composés de petites maisons colorées. Nous nous rendons par contre compte du niveau de vie élevé, au vu des nombreuses voitures de sport que nous rencontrons (et qui nous doublent parfois de façon un peu limite).

Croisant de nombreuses zones de forêt, nous décidons de nous arrêter dans l’une d’elles pour cueillir quelques champignons. Tournant pendant un bon moment, nous devons nous rendre à l’évidence : nous n’avons trouvé ni cèpes, ni chanterelles et nous ne connaissons rien d’autre, nous n’osons donc pas en ramasser. Après avoir mangé un petit bout dans la délicieuse ville de Grosbous, nous finissons par arriver à Luxembourg vers 19h30, où Nadja et Benjamin nous accueillent alors. Nous profitons de la soirée autour d’une superbe plancha d’une longueur incroyable et apprécions le confortable matelas sur lequel nous passons la nuit.

Miam, les bons champignons

Miam, les bons champignons

Nous sommes aujourd’hui mardi et nous restons sur Luxembourg où nous occupons notre journée entre un peu de mécanique : dévoilage de roue pour ma part, changement de chaîne pour Clément, la finalisation du blog et un peu de tourisme. Nous repartons demain en direction de l’Allemagne, où nous disposons de quelques points de chute. Nous devrions nous diriger en direction de Munich, où nous aurons probablement l’occasion de faire un détour à la fête de la bière : Prost !

Jp

J4 à J6 sur la carte…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

4 réflexions sur “1. Gaufre liégeoise au carrefour, balade au Luxembourg

  1. Salut les jeunes,
    Alors Clément je te conseille, après avoir vu votre photo, d’en rester aux cèpes ou chanterelles, car vos jolis champignons rouges étaient des russules émétiques au goût très acre. Bonne continuation. Bisous. Nana.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s